49 chiffres pour comprendre le digital (et surtout mieux l’interpréter)

digital statistiques

Les chiffres sont un outil formidable.

Ils viennent pimenter un argumentaire. Un même chiffre peut être utilisé à la fois pour valider et invalider un même raisonnement.

Les gens adorent les chiffres. Un article qui commence avec quelques chiffres bien calibrés donne immédiatement une impression de sérieux. A juste titre. Ou à tord.

Les chiffres ont le mérite d’aider à la compréhension. Grâce à eux, nous pouvons corroborer et acquérir la conviction de convictions que nous avions de toute façon avant même de connaître ces chiffres.

Les gens vont généralement rechercher les statistiques qui vont les aider à arriver à la conclusion à laquelle ils souhaitaient arriver dès le début de leur démonstration.

Oui, mais sans chiffres, il apparaît également vraiment difficile de se forger des certitudes.

Voici donc 49 chiffres judicieusement choisis (et commentés) pour bien comprendre tous les tenants et aboutissants de votre stratégie et plan d’actions numériques.

Pour être encore plus sûr et certain. Ou encore plus se leurrer.

.

9% : c’est la taux annuel de croissance prévu du commerce en ligne dans les prochaines années.

.

40% des gens dans le monde ont déjà procédé à des achats en ligne.
De façon générale, tous les indicateurs sont au beau fixe concernant le numérique : les consommateurs sont de plus en plus nombreux à faire confiance au net dans leurs achats quotidiens. C’est de bon augure pour créer son site marchand.

.-

45% de la population mondiale, soit 3 milliards de gens sont connectés à internet.

.
1,7 milliards ont une présence active sur les réseaux sociaux.

.

1 045 855 000 : c’est le nombre de sites web dans le monde.
Vue l’importance du nombre, on peut vraiment arrondir au million, voire au milliard. C’est dire. Si vous créez un site internet, vous entrerez en théorie en concurrence avec un milliard de sites internet. 

En théorie.

Si ce chiffre pharaonique venait à vous mettre le moral dans les chaussettes, une autre statistique pourra peut-être vous mettre du baume au coeur : on estime que plus de 75% des sites web sont des sites dormants, correspondant à des noms de domaine “parkés” mais non exploités.

Les noms de domaine ont été achetés mais ils ne correspondent à rien du tout, si ce n’est des mots avec des .com, .fr, .uk, etc. Souvent pour de la revente. 

Le vrai nombre de vrais sites internet se situerait donc plutôt aux alentours de 200 millions

.

100 milliards : c’est le nombre d’applications mobiles téléchargées à juin 2015 sur l’Apple Store.

.-
65 milliards : c’est le nombre sur Google Play.
Le marché des appli est immense.
La concurrence y est tout aussi féroce.

.-

55% des internautes ne restent pas plus de 15 secondes sur un article ou une page.
Nous sommes entrés dans l’ère du zapping numérique. Il y a les sites qui retiennent immédiatement l’attention (comme un bon film). Il y a une myriade de sites qui ne vont pas intéresser grand monde (comme les nanars).

.

67% des marketeurs en BtoB qui gèrent un blog reçoivent plus de leads.
Le lead est le nerf de la guerre. C’est lui qui amène les prospects. Et les ventes.
Bref, bloguez.

.

0 EUR : c’est le coût d’un blog.

.

2 millions : c’est le nombre d’articles publiés chaque jour sur la toile.
Si vous créez un blog, il faudra entrer en concurrence avec 2 millions de posts si vous écrivez un article par jour / avec 4 millions si vous écrivez un article tous les deux jours / avec 6 millions si vous écrivez un article tous les 3 jours / etc.

.

2.5 quintillions : c’est le nombre de contenus (articles + tous les autres contenus) diffusés chaque jour sur la toile.
Si vous vous sentez découragé par ce chiffre, dites-vous qu’il a tout de même le mérite de nous apprendre que le quintillion est un jalon de mesure.

.

80% des internautes liront le titre d’un article, en moyenne. Parmi ceux qui liront le titre, 20% uniquement cliqueront pour lire le reste.

Quand ils sont lus, la plupart des articles ne sont pas lus dans leur globalité. La clé d’un article de blog, c’est le titre. Si les cybernautes n’adhèrent pas à votre titre, ils ne cliqueront pas. Quelque soit le contenu. Quelque soit la qualité de l’article.

.

1% : c’est le % d’articles qui reçoit au moins un share.
Cela signifie que 99% des articles ne reçoivent aucun share. Si vos articles ne sont pas diffusés, ne soyez surtout pas déçu. Cela signifie que vous êtes comme tout le monde. Ne baissez surtout pas les bras.

.

Native advertising : il existe 130 000 Twitter Advertisers et 3 millions de Facebook Advertisers (ou annonceurs)

.

Il y a 1,6 milliards de gens sur Facebook.

.

Le nombre d’annonceurs y a augmenté de 130%.

.

Social Media : il représente environ 30% du trafic sur internet.
Même s’il ne se passe pas grand chose avec vos articles et vos réseaux sociaux dans un premier temps, continuez à travailler sur votre stratégie social media.
C’est très important.

.

90% des small businesses ont une page Facebook.
Dans bien des business, Facebook est avec Twitter et Instagram LE réseau social à soigner en priorité. Vous ne pourrez pas être présent sur tous les fronts. Vous devrez donc choisir et tester en priorité les quelques réseaux sociaux les plus en phase avec votre modèle économique.

.

93% des navigations commencent sur un moteur de recherche.
Bref, la clé c’est le search.

.

75% des internautes ne vont pas au delà de la première page Google.
La première page Google est une denrée rare. Très rare. C’est le sésame pour bien des marchés.

39% des consommateurs (les cyberacheteurs) proviennent des moteurs de recherche (le search).

Les 5 premiers résultats sont tout particulièrement importants puisqu’ils génèrent, dans le search, environ 70% du trafic du business des keywords.

70% des liens cliqués par les internautes sur les moteurs de recherche sont issus de la recherche organique.

Entre 70% et 80% des internautes ignorent les Google Adwords et se focalisent principalement sur la recherche organique.

.

500 : c’est le nombre de changements d’algorithmes de Google par an.
Google change tous les jours. Les ingénieurs de Google ne savent pas vraiment comment fonctionne leur moteur de recherche, c’est prouvé. Ne devenez surtout pas Google addict. Retenez les règles les plus importantes en termes de référencement naturel (SEO) – et soyez pragmatique avant tout.

.

43 : c’est le nombre (très critiquable) des règles SEO de base.
L’ensemble des règles et conseils se trouvent ici.

.

Les taux de conversion par source :
> Email : 3,19%
> Search : 1,95%
> Social : 0,71%

.

1 à 2% : c’est la moyenne du taux de conversion d’un site eCommerce.
Les quelques sites eCommerce généralement cités en exemple dans la presse, qui affichent des taux bien supérieurs, ne sont pas du tout représentatifs de l’ensemble des sites marchands existants (car ils sont très en dehors du fameux nuage de points de type gaussien). Pour de très nombreux sites eCommerce, le taux de conversion est inférieur à 1%. L’objectif, c’est bien évidemment d’arriver à des taux bien supérieurs à 2 ou 3%.

.

Concerant les images :
> 90% des informations fournies au cerveau sont visuelles.
> Les images arrivent 60 000 plus vite au cerveau que du texte.
> 80% des gens se souviennent des images (mais uniquement 10% de ce qu’ils entendent et 20% de ce qu’ils lisent).
Bref, soignez vos images. C’est vraiment très important.

.

92% des gens font plus confiance aux témoignages d’achat provenant de leur famille et amis que de toute forme de marketing.

Parce que, justement, ce n’est pas du marketing.

Soignez bien les témoignages et les reviews des consommateurs.

C’est très important.

.

Facebook a acheté Instagram 1 milliard $ et WhatsApp 19 milliards $.

LinkedIn a acheté Slideshare puis c’est Microsoft qui a acheté LinkedIn pour 26.2 milliards $.

Si vous trouvez l’adéquation, vous pouvez faire fortune grâce au numérique.

Lire à ce sujet l’article > Ils ont fait fortune grâce au digital. Mais comment ont-ils fait, en fait ?

.

Google+ a couté un demi-milliard de $ à Google.
Pour rien, pour beaucoup d’experts en webmarketing (mais la critique est plus que sévère, c’est peu dire). Si vous perdez un peu d’argent en lançant votre start-up, ne vous inquiétez surtout pas : d’autres trouvent de très bons arguments pour justifier des centaines de millions dépensés – pour un retour sur investissement encore et toujours introuvable.

.

Snapchat a refusé une offre de 3 milliards de $ de la part de Facebook.
Rappelons que Snapchat est une application qui diffuse des images éphémères vouées à disparaître, qui n’avait pas encore établi son modèle économique de monétisation et qui ne générait absolument aucun chiffre d’affaires à l’époque.
Les raisons pour lesquelles les fondateurs de Facebook ont pu faire une telle offre sont les mêmes que les raisons pour lesquelles les fondateurs de Snapchat l’ont refusée : parce qu’ils étaient sûrs du modèle économique de la start-up, nouveau fleuron du numérique.

.

Retrouvez tout une batterie de statistiques – et des informations supplémentaires – en lisant cet article issu du blog de Jeff Bullas.

.

.

Jerome Perrin

J’aide les professionnels à développer leur activité grâce au digital, à la technologie et au webmarketing

.

.